Alors que la saison de ski touche à sa fin, jetons un petit coup d'œil dans le rétroviseur et parcourons ensemble les chiffres clés concernant l'enneigement de l'hiver 2018/2019 sous forme d'infographie. Chutes cumulées sur la saison, principaux épisodes neigeux, enneigement maximal... autant d'indicateurs qui soulignent les conditions de ski rencontrées cet hiver sur les pistes des stations de ski françaises.

 

Enneigement cumulé sur la saison


Cet hiver, c'est la station de ski des Contamines Montjoie (en Haute Savoie) qui affiche le gros enneigement cumulé avec quelques 543 cm ! Avec 70 centimètres accumulés en décembre et 210 cm rien que sur janvier, à la mi-saison, l'enneigement cumulé y était déjà confortable. Bien que marqué par une "longue" période anticyclonique de presque 3 semaines, le mois de février s'est soldé par 82 nouveaux centimètres tomber dans l'escarcelle des Contamines. Et en mars, ce sont 130 centimètres supplémentaires qui sont successivement venus parfaire le manteau neigeux. La première semaine d'avril a, elle aussi, apporté son lot de neige fraiche avec 50 centimètres tombés entre le 4 et le 7 avril.

Voir l'historique complet des chutes de neige de la saison sur les Contamines

Dans le classement des stations ayant bénéficié des plus importants cumuls durant cet hiver 2018/2019, on retrouve également Val Thorens, une habituée des podiums... Avec 496 cm cumulés depuis le 1er novembre dernier, la plus haute station d'Europe décroche une nouvelle médaille. Viennent ensuite dans l'ordre Ax 3 Domaine (avec 493 cm cumulés), Val d'Isère (480 cm), La Plagne (477 cm), La Rosière et Bonneval sur Arc (475 cm), Tignes (472 cm), Flaine (462 cm) et La Toussuire (443 cm) pour ne citer que les 10 premières stations de ce classement.

Infographie enneigement cumulé hiver 2018/2018

Pour mémoire, et à titre de comparaison, l'an dernier, c'est Tignes qui avait décroché le titre de "station la plus enneigées" avec un cumul de plus de 10 mètres (1059 cm pour être précis).

 

Les plus belles chutes de neige de la saison...


Avec un mètre de neige tombé en 24 heures, cette année, ce sont les stations d'Isola 2000 (dans les Alpes Maritimes) et de Hautacam (dans les Hautes-Pyrénées) qui ont été confronté aux plus intenses chutes de neige (respectivement le 3 février et le 30 janvier).

Fin janvier/début février est d'ailleurs la période durant laquelle nous avons connu les épisodes neigeux les plus virulents de la saison : 80 cm à Peyragudes le 24 janvier, puis à nouveau 80 cm le 3 février aux 2 Alpes, à Cauterets et Formiguères...

Sur les Alpes du Sud, il aura fallu patienter jusqu'à début avril pour connaitre les plus fortes chutes : 70 cm le 4 avril aussi bien à Auron qu'à la Grave la Meije (à quelques heures du mythique Derby...).

Infographie top chutes de neige sur 24h hiver 2018-2019

Infographie top chutes de neige cumulées sur 7 jour hiver 2018-2019

 

Pic d'enneigement en février sur les Pyrénées et en mars/avril dans les Alpes


Les stations des Pyrénées ont du se montrer patientes en début de saison (pas ou très peu de neige en décembre et sur une partie de janvier) mais un gros épisode neigeux de 3 jours fin janvier a suffi à renverser la tendance si bien que début février le pic d'enneigement était déjà atteint : 450 cm mesurés au sommet du domaine skiable de Cauterets le 9 février (hauteur maximale relevée cette saison, toutes stations confondues), et 300 cm à La Pierre Saint Martin à la même période.

Dans les Alpes du Nord le manteau neigeux n'a cessé de progresser jusqu'au gros redoux de mi-mars et les stations les mieux enneigées relevaient leur pic d'enneigement autour du 10/15 mars : 345 cm au sommet de La Rosière le 18 mars, 335 cm aux Arcs, 330 cm à Morzine/Avoriaz...

Sur les Alpes du Sud, l'apogée de la saison (d'un point de vue purement quantitatif) est venu plus tard, après les belles chutes de début avril. Ainsi, à Serre-Chevalier, l'enneigement maximal a été relevé le 4 avril avec 300 cm au sommet de la Cucumelle.

Infographie pic d'enneigement maximal hiver 2018/2019

L'ensemble des valeurs figurant dans ces graphiques sont calculées à partir
des données publiées par les stations de ski sur Skiinfo.fr du 01/11/2018 au 15/04/2019.