Belgium (Francais)

Un Grand Prix de Serre Chevalier toujours plus dingue

5 février 2019 | Lisa Gibello

Actualités des régions: Alpes du Sud, Hautes-Alpes, Le Briançonnais

Stations mentionnées dans cet article: Serre Chevalier

Un Grand Prix de Serre Chevalier toujours plus dingue- ©David Malacrida
Copyright: David Malacrida

Pour sa 3ème édition, l’évènement phare de Serre Chevalier s’annonce épique ! Des nouvelles épreuves, des parcours toujours plus funs et originaux, et 1900 participants attendus au départ !

 

Grand Prix de Serre Chevalier édition 2019


Les inscriptions sont ouvertes pour la 3ème édition du Grand Prix de Serre Chevalier qui aura lieu le samedi 16 mars 2019 sur les pistes du domaine skiable.

Comme les précédentes éditions, 1 départ unique au sommet du téléphérique, 1 arrivée unique à Pré Chabert, et 2 parcours aux choix pour que tous puissent profiter de cette journée pour s’amuser et (re)découvrir le domaine skiable de Serre Chevalier. Les participants, par équipe de 2 ou en individuel, choisissent donc d’être « Doux » ou « Dingues » et se laissent surprendre par la créativité et la folie des parcours qui s’étendent sur l’ensemble du domaine skiable. Les 2 parcours sont jonchés d’obstacles et de difficultés en tout genre. Une course oui, mais surtout un moment de fun et de partage. Certains jouent la gagne, d’autres le fun, mais tous regagnent la ligne d’arrivée avec le sourire.

Le format de l’événement est à mi-chemin entre un derby, un enduro, une course d’orientation, un marathon, un rallye, un parcours du combattant type « Mud Day »… Tous les objets glissants identifiés (ski, snowboard, télémark, monoski, snowscoot, tandem...) peuvent prendre part à « la course la plus folle du pays » !

Le revival du Grand Prix de Serre Chevalier s’est imposé en 2 ans comme une course de référence, s’offrant la symbolique d’être le + grand rassemblement de skieurs amateurs dans le monde, avec cette année des inscriptions plafonnées à 1900 dossards !

Après la ligne d’arrivée et avant la remise des prix, différentes animations seront proposées, comme « La Tourmente du Patron » et un quizz géant pour  une nouvelle chance de repartir les bras pleins de cadeaux.
Depuis ses débuts, le Grand Prix de Serre Chevalier s’engage : en 2019, 1€ par inscription sera reversé à l’association Rêves, qui réalise les rêves des enfants gravement malades.

Inscriptions sur www.grandprix-serrechevalier.com
Inscriptions seul ou par équipe de 2 (2 doux ou 2 dingues ou 1 doux et 1 dingue).
47€ - skipass journée + assurance journée + ravitaillement le long du parcours + repas à l’arrivée + une gourde
22€ pour les détenteurs d’un pass saison ou de la carte Holiski  - assurance journée + ravitaillement le long du parcours + repas à l’arrivée + une gourde
 
➽ Plus d’infos sur https://grandprix-serrechevalier.com/fr

 

Les parcours du Grand Prix de Serre Chevalier


Si les moindres détails des 2 parcours sont volontairement gardés secret, on sait d’ores et déjà que le départ se fera au sommet du téléphérique Serre Chevalier (Chantemerle) par vagues de 8 (pas dans l’ordre des n° de dossards). L’arrivée sera au Monêtier (Pré Chabert). L’ensemble des 2 parcours et des épreuves sera dévoilé à J-3.


Le parcours des dingues portera bien son nom ! (42km / 9 épreuves)
Réservé aux + de 14 ans (autorisation parentale obligatoire pour les mineurs à remettre à l’organisation lors du retrait des dossards). DVA & casque obligatoire

Il n’est pas réservé à ceux qui tirent droit, mais plutôt à ceux qui ont un bon niveau de ski et qui aiment aussi bien skier sur les pistes que dans la neige trafollée. C’est clairement le parcours le + long et vous allez pouvoir découvrir l’ensemble du domaine avec quelques « hors-pistes » bien connus dans des espaces «bruts de neige». Des épreuves « classiques » qui restent au menu de l’édition 2019, mais aussi un bon lot de nouveautés à commencer par le départ qui sera différent des années précédentes. D’ailleurs, la première épreuve s’appellera « ça commence bien ».  9 épreuves en tout, dont quelques noms qui en disent long : « Super Génial », « Puissance 6 », « Combiné Merdique », « Chaud Patate », « Le Kobra »… Pas besoin d’être un freerideur, un freestyleur ou un freemachintruc... le parcours des dingues ne vous fera pas sauter de big air, et ne vous obligera pas à prendre un couloir de pente raide... c’est un parcours de dingues, certes, mais qui s’adresse à tous les bons skieurs, snowboardeurs, et principalement ceux qui n’ont pas peur de faire chauffer les guiboles car cumuler les épreuves rend la course intense et folle ! Au Grand Prix de Serre Chevalier, l’important est de participer... et avec le sourire, donc vous pouvez venir jouer la gagne comme le fun !


Le parcours des doux (30km / 8 épreuves
Conseillé à partir de 8 ans - mais possible de s’y engager dès 6 ans pour les skieurs en herbe habitués à gambader dans la neige (autorisation parentale obligatoire pour les mineurs à remettre à l’organisation lors du retrait des dossards)

Ce parcours s’adresse à un plus large public, allant des enfants aux grands parents et autorisant tous les glisseurs qui se reconnaissent dans cette appellation. Ce ne sera pas une balade de santé pour autant. On vous réserve quelques mouvements de terrain sympathiques. Vous skierez principalement sur des pistes bleues et quelques pistes rouges : un parcours moins dingue que chez les dingues mais la course fait tout de même près de 30km ! Vous allez pouvoir apprécier l’étendue du domaine de Serre Chevalier car vous allez devoir cumuler plusieurs épreuves spéciales à Chantemerle, Briançon, Villeneuve & Monêtier. Car oui, comme les dingues, le départ se fera au sommet du téléphérique Serre Chevalier (Chantemerle) et l’arrivée sera sur Monêtier (Pré Chabert). Ne partez pas en tête de skier à toute berzingue... car, sur plusieurs portions, il faudra skier ni trop vite, ni trop doucement. Si vous vous débrouillez bien, vous pouvez faire le tout en 2h30. Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici un avant-goût de certaines épreuves de l’édition 2019 : « Super Sonic », « Le Supercross », « Le ti Kobra », «Le Far West », « le 4x4 pas parallèle » ou encore « Very Good Tripes ». Il faudra glisser, parfois pousser sur les bâtons, ramper, courir, boire, viser, tirer… Mais bien garder les yeux ouverts tout le long de la course.

 

Un peu d’histoire…


Avec le Grand Prix, Serre Chevalier a remis au goût du jour un évènement qui a connu ses heures de gloire à la fin des années 80 : le fameux Grand Prix de France de Serre Chevalier. Un événement précurseur qui a su marquer les esprits de toute une génération, réunissant les pionniers du snowboard (communément appelé surf des neiges à cette époque). Des grands noms de la discipline sont venus fouler les pentes de la mythique Cucumelle pour regagner le bas de station dans un format derby par vagues de 15. Au-delà de la partie « derby », le Grand Prix mêlait différentes épreuves comme la descente libre, épreuve de freestyle, super géant... Le cumul des épreuves formait le Grand Prix et désignait au combiné un GRAND champion. Sur l’épreuve reine du Grand Prix, il n’y avait pas ou peu de règles, si ce n’est un départ unique et une arrivée unique. « Que le meilleur gagne » était le leitmotiv... quoi que. L'amusement, autrement dit le « fun », était vraiment le mot d’ordre pour ces fanas de glisse qui ont écrit les premières pages d’une histoire.

En 1989, l’événement atteint des sommets et va jusqu’à faire gagner une voiture Citroën au vainqueur. Sous l’impulsion de Thierry d'Ornano (organisateur et créateur à l'époque) et de plusieurs acteurs locaux, l’événement a mis Serre Chevalier sous le feu des projecteurs pendant 4 ans en positionnant Serre Che comme une station « avant garde ». Le gratin du surf français vous le dira, le « Grand Prix de France de Serre Chevalier » était avant -coureur, les débuts, le commencement… Véritable fer de lance d’une époque où le slogan était « La station des doux et des dingues ». Une belle histoire qui ne méritait pas de prendre la poussière et qui se devait d’être contée à nouveau.

C’est donc en 2017, après 28 ans d’absence que l’événement s’offre un grand retour dans une ambiance « revival » qui a su conserver l’esprit fun d’antan. L’idée était farfelue mais le résultat a déclenché folie et passion. Le concept de base a évolué, mais les ingrédients ont été gardés à savoir : un départ unique, une arrivée unique et de nombreuses possibilités. La nouvelle version de l’événement s’adresse à tout le monde en proposant 2 parcours ludiques et fun avec 1 tracé pour les « dingues » et 1 tracé pour les « doux ». Les 2 parcours ont fait skier les participants (par équipe de 2 ou en individuel) sur Briançon, Chantemerle, Villeneuve & Monêtier.

Galerie photos

undefined - © David Malacrida
undefined - © David Malacrida
undefined - © David Malacrida
undefined - © Damien Colomban

Voir Tout

Publicité

Publicité

Publicité

Profitez encore plus de Skiinfo

Obtenez les bulletin neige, les conditions de ski et les prévisions météo de vos stations de ski et domaines skiables préférés. C'est par ici...