En cette fin de semaine, Allan CROUVIZIER nous délivre sa synthèse regroupant le contexte météo général et son évolution sur l'Europe et la France pour les prochains jours ainsi qu'une prévision enneigement détaillée pour chaque massifs.

 

Rapport météo du jeudi 12 mars 2020


Les conditions perturbées se sont poursuivies durant les 7 derniers jours. Nos massifs ont donc encore reçu des chutes de neige. Celles-ci se sont avérées abondantes sur la chaîne pyrénéenne. Cette arrière-saison débute donc plutôt bien, malgré les conditions printanières qui sévissent depuis ce mardi. Les journées de vendredi et samedi seront calmes, avant des éventuelles chutes de neige sur le Massif-Central et les Pyrénées entre dimanche soir et lundi. En fin de période, les hautes pressions protègeront à nouveau la totalité du pays, dans des températures qui seront au-dessus des normales saisonnières.
  

Bref retour sur la synoptique météo de la semaine écoulée

Durant la période précédente, pas moins de cinq tempêtes se sont succédé sur notre pays. Ces conditions agitées se sont ensuite poursuivies. En effet, après Bianca, Jorge, Léon, Karine, et Myriam, c’est Norberto qui est venu enneiger nos massifs jeudi dernier.

Cette perturbation était accompagnée d’un redoux d’altitude. Mais comme nous l’avions pressenti la semaine passée, le gradient isothermique entre l’Ouest et l’Est des Alpes a été très important. A l’intérieur du massif, des lacs d’air froid s’étaient constitués dans la nuit de mercredi à jeudi. Alors que les flocons se sont invités jusqu’à basse altitude en début de front, notamment entre Val d’Arly - Mont-Blanc - Haute-Tarentaise, la majorité de l’épisode est passée en solide au-dessus de 1300-1500m notamment entre Haute-Maurienne et l’Est du Mont-Blanc. Ailleurs, la pluie a rapidement pris le relais jusqu’à haute altitude notamment sur les massifs préalpins (Chartreuse, Vercors). La limite pluie-neige s’est ensuite homogénéisée en soirée lors du passage du front froid. Sur l’épisode, il est donc tombé entre 15 et 50cms à 1800m du Vercors au Mont-Blanc.

Les Alpes du Sud ont aussi été concernés par cette perturbation, avec également une certaine résistance du froid sur les secteurs frontaliers. A 1800m, il est tombé environ 15cms sur le Mercantour, 20 à 30cms ailleurs. Le Dévoluy est resté en retrait avec guère plus de 10cms.

Sur les massifs de l’Est, la neige est revenue jeudi soir lorsque la dépression s’est décalée vers le Bénélux. Les Vosges ont été davantage concernés, car le massif a e été touché par l’occlusion du vendredi. A 1000m, il est tombé 10/20cms sur le massif. Sur le Jura, il n’est guère tombé plus de 5 voire 10cms dans le meilleur des cas sous les giboulées de la nuit jeudi à vendredi.

Mais cette fois-ci, la palme revient au massif pyrénéen. Comme prévu, le flux de Nord-Ouest s’est canalisé entre la dépression alors située sur l’Allemagne et l’anticyclone des Açores. L’humidité s’est donc bloquée par orographie sur la chaine de vendredi matin à samedi midi. Avec une masse d’air de -2°C/-3°C à 850hpa, la neige est tombée en abondance dès 700-800m environ. On a pu localement relever jusqu’à 15cms à 1000m en Haute-Ariège. A 1600-1700m, c’est une couche 30 à 60cms sont venu plâtrer l’ensemble de la chaine. Au-dessus de 2000-2200m, on a pu relever jusqu’à 70cms de neige fraiche sur les secteurs les mieux exposés.

Le Massif-Central a également reçu un apport non négligeable : 20cms à 1200m, 30cms sur les plus hauts sommets.

Après une courte pause samedi (encore quelques flocons sur les Vosges et le Jura), une nouvelle dégradation est intervenue dimanche soir. En effet, un énième talweg dépressionnaire en provenance de Mer du Nord s’est enfoncé sur la France. Une nouvelle perturbation a donc concerné nos massifs avec de la neige jusqu’à moyenne altitude. Sur les Vosges et le Jura, il est tombé 10-15cms vers 1200m. A cette altitude, une petite couche supplémentaire a été observée sur le Massif-Central. Sur les Alpes du Nord, il est tombé entre 5 et 20cms à 1500m. Sur les Pyrénées, un apport de 10-20cms à 1800m est venu s’ajouter sur la partie centrale de la chaine (pas grand-chose sur l’Ouest et l’Est du massif).

Le talweg responsable de cette instabilité, s’est ensuite résorbé vers le Sud de l’Italie. Le champ de pression remontait alors par l’Ouest. Néanmoins, un front chaud accompagné d’un redoux d’altitude, arrivait par la Bretagne ce lundi soir. Il a ensuite concerné le Massif-Central, les Alpes du Nord, le Jura et les Vosges ce mardi. Après quelques chutes de neige à basse altitude, notamment sur les Alpes du Nord (jusqu’à 10cms à 1000m sur le massif du Mont-Blanc), la pluie est rapidement remontée jusqu’à haute altitude. Sur les Pyrénées et les Alpes du Sud, les conditions printanières commençaient à s’imposer avec du soleil et de la douceur. Cette embellie gagnait encore du terrain ce mercredi (avec cependant encore pas mal de grisaille sur les Vosges).

 

Hypothétique épisode neigeux entre dimanche soir et lundi sur le Massif-Central et les Pyrénées, installation du printemps ailleurs ?


Alors que la journée de jeudi s’annonce encore très douce, notamment des Pyrénées au Alpes du Nord (iso 0°C à plus de 3000m), une nouvelle dégradation s’amorcera par le Nord. Si l’on observe la carte n°1 (jeudi 12 mars 18h), on peut noter que le flux bascule au Nord-Ouest à haute-altitude. En arrivant sur de l’air très doux (2) au sol, des phénomènes convectifs vont se développer (contraste entre la température du sol/haute altitude) sur les Vosges, le Jura, le Massif-Central, et le Pyrénées. Mais comme le dynamisme ne sera pas très important et que le champ de pression sera relativement élevé, les précipitations seront faibles et désorganisées. Elles se réactiveront en arrivant sur les Alpes du Nord et par extension sur le la partie septentrionale des Alpes du Sud, car le conflit de masse d’air sera plus important. Toutefois, comme l’iso 0°C sera très élevé en début de perturbation, la majorité des précipitations tomberont sous forme liquides jusqu’à haute altitude.

Vendredi, alors que l’air plus frais (entre -3°C et +2°C à 850hpa) aura envahi tout le pays (sauf les Alpes du Sud qui resteront sous la douceur par « foehn de Nord-Ouest »), le champ de pression remontera déjà sensiblement. Mais des cumulus pourront persister sur l’ensemble des massifs, car l’air restera froid en altitude. D’ailleurs, quelques flocons ne sont pas totalement à écarter sur Vosges samedi.

La situation va évoluer ce dimanche. Sur la carte 2 (dimanche 15 mars – 18h), le talweg dépressionnaire (3) reste coincé entre deux zones de hautes-pressions : l’une sur les Açores (4) et l’autre sur l’Europe Centrale (5). Ce talweg n’aura alors d’autre choix, que de s’isoler en goutte froide sur la péninsule ibérique. A l’avant, une advection douce (6) concernera la frange Est du pays.

Concrètement, le temps devrait rester sec sur les Alpes (foehn possible sur partie septentrionale du massif) et les massifs de l’Est, dans des températures plutôt élevées pour la période. La situation est en revanche à surveiller entre dimanche soir et lundi sur les Pyrénées et le Massif-Central car les deux massifs pourraient se situer dans la zone tampon (conflit entre l’air froid et l’air doux). Des précipitations neigeuses concerneraient alors ces deux massifs.

A partir de mardi, l’anticyclone se reconstituera sur une grande partie de l’Europe. Les perturbations océaniques seront alors rejetées vers la Scandinavie. Dans un flux de Sud-Est, les conditions seront printanières même si les nuits seront encore assez froides.

Côté enneigement, rien de catastrophique en vue, mais le manteau neigeux pourrait tout de même sensiblement se détériorer notamment sur les zones les plus ensoleillées. Pour les basses altitudes, en revanche, ça commence à sentir la fin de saison…


Carte 1 issue du modèle GFS : projection pression 500hpa jeudi 12 mars 2020 à 18h

Source : wetterzentrale.de – Image retouchée par Allan CROUVIZIER

 

Carte 2 issue du modèle GFS : projection pression 500hpa dimanche 15 mars 2020 à 18h

Source : wetterzentrale.de – Image retouchée par Allan CROUVIZIER

  

Les prévisions massif par massif


Alpes du Nord

Situation actuelle :
Plusieurs perturbations se sont succédé. Celle de jeudi dernier a été la plus prolifique. Elle a apporté entre 15 et 50cms de neige fraîche à 1800m du Vercors au Mont-Blanc. Cette hétérogénéité s’explique par la résistance des lacs d’air froid dans les massifs internes. D’ailleurs, une grande partie de l’épisode est passée sous forme solide dès 1300-1500m sur l’Est du Mont-Blanc (secteur de Vallorcine) et la Haute-Maurienne. Après une fin de semaine sèche, d’autres chutes de neige sont venues s’ajouter aux précédentes. Ce lundi, il est tombé entre 5 et 20cms à 1500m, quelques centimètres à 1000m. Une nouvelle salve pluvio-neigeuse est arrivée mardi matin. La limite pluie-neige est remontée assez rapidement lors du passage du front chaud, même si l’air froid a fait de la résistance dans les secteurs traditionnels (Haute-Tarentaise, Val d’Arly, Mont-Blanc où il est tombé jusqu’à 10cms avant le redoux). Ce mercredi, le soleil a progressivement fait son retour, dans une masse d’air très douce (isotherme 0°C à 3000m). La qualité de la neige devrait donc commencer à se dégrader. Plus concrètement voici, un récapitulatif sur l’enneigement :
- A 1000m, malgré quelques chutes de neige à cette altitude (notamment sur les secteurs cités ci-dessus), l’enneigement reste aléatoire notamment entre Vercors, Chartreuse, Bauges, et Ouest-Chablais.
- A 1500m, la couche de neige reste conséquente malgré quelques passages pluvieux (notamment sur les massifs préalpins). En ubac, la couche de neige est comprise entre 60 et 80cms sur l’Oisans et le Vercors. Ailleurs, le mètre est généralement atteint voire dépassé. Le manteau neigeux dépasse même très localement 1m50 sur l’Est Mont-Blanc, près de la frontière Suisse.
- A 2000m (ubac), le manteau neigeux est encore en augmentation depuis la semaine dernière. Le Vercors est un peu en retrait avec 1m50. Sur les autres massifs, la couche atteint les 2m voire 2m50 entre Mont-Blanc et Beaufortain.
- A 2500m, la situation est en train de prendre une tournure remarquable pour ne pas dire exceptionnelle. Sur la Maurienne et la Haute-Maurienne, le manteau neigeux est de 2m50 environ. Ailleurs, les 3m50 sont souvent allègrement dépassés. .

Évolution météo des prochains jours :
Le ciel devrait progressivement se charger ce jeudi dans des températures printanières (jusqu’à 10°C à 1500m). Les premières ondées concerneront nos massifs en fin de journée. En soirée et nuit suivante, les précipitations se bloqueront sur le massif (notamment sur un axe Oisans-Beaufortain-Mont-Blanc). Il neigera dès 2300-2500m, puis cette limite s’abaissera par le Nord la nuit suivante. Vers 4-5h (vendredi), elle se situera vers 1300m sur le Nord-Chablais mais encore 2200m sur l’Oisans, sous des précipitations en atténuations. On attend en moyenne 10-20cms à 2600m, loc. quelques centimètres à 2000/2200m. En dessous, le manteau neigeux va donc s’humidifier.

Vendredi et samedi, les conditions seront sèches avec toutefois quelques cumulus au-dessus des reliefs. Les températures seront plus raisonnables (iso 0°C vers 1800-2000m). Des voiles nuageux pourront circuler dimanche et lundi. Un épisode de foehn n’est pas du tout exclu, car notre massif sera situé trop à l’Est du talweg dépressionnaire (flux de Sud-Est).

A partir de mardi, le soleil et la douceur devraient s’imposer (souvent autour de 10°C à 1500m) du moins en journée.

Pour l’enneigement, malgré ces prévisions peu optimistes, il n’y a rien de catastrophique en vue, même si les adrets (en dehors des pistes) vont fortement se dégarnir. La qualité de la neige deviendra en revanche médiocre, surtout sur les pistes les plus ensoleillées. Pour les domaines skiables d’altitude modeste, cela risque en revanche de devenir de plus en plus compliqué.

Suivez l'évolution météo sur meteo-alpes.org ou sur la page Facebook ClimAlpes

En direct de quelques stations :

Les Menuires (73)


Le Grand Bornand (74)


Les 2 Alpes (38)

 

Alpes du sud

Situation actuelle :
Le passage de la dépression Norberto (jeudi dernier) a apporté son lot d’humidité. A l’instar des Alpes du Nord, l’air froid a davantage résisté à l’intérieur du massif. Sur le briançonnais (1300-1400m), il est tombé une trentaine de centimètres de neige. A 1800m, la chute a déposé : 10cms sur le Dévoluy, 15cms sur le Mercantour, 20 à 40cms ailleurs. Ensuite, le temps a généralement été bien ensoleillé avec quelques chutes de neige sur l’extrême Nord du massif lundi par débordements. Depuis ce mardi, une certaine douceur s’impose.
- Vers 1200-1300m, l’enneigement est parcellaire. On peut encore toutefois observer une petite couche sur le Nord-Est du massif (ex : 10cms à Briançon ce mercredi 11 mars 2020 – 1324m).
- A 1500m, la couche devient plus importante. On relève dans les secteurs ombragés : 20cms sur le Parpaillon, le Mercantour, le Haut-Verdon le Dévoluy et l’Ubaye ; 50-70cms entre Champsaur et Thabor.
- A 2000m (versants ombragés), on relève souvent plus d’un mètre et demi. Les 2m sont même atteint sur l’axe Champsaur-Pelvoux-Thabor et le Parpaillon.
- A 2500m, les 2m50 sont généralement dépassés partout. Sur le Mercantour, la couche reste « moindre » : autour de 2m.

Évolution météo des prochains jours :
Le ciel va se voiler ce jeudi. Une perturbation concerna le Nord du massif en fin de soirée et nuit suivante. Les précipitations toucheront donc le Champsaur, le Pelvoux, le Thabor, le Parapaillon, et le Queyras. Sur ces massifs, il devrait malheureusement neiger très haut : vers 2500m (jusqu’à 10-15cms à 2700m).

La journée de vendredi sera ensoleillée et très douce par foehn de Nord-Ouest. L’iso 0°C sera donc compris entre 3000 et 3500m du Nord au Sud. Ensuite, le temps devrait rester sec avec quelques voiles nuageux dimanche et lundi.

Pour la skiabilité, il n’y a pas de crainte à avoir sous 1500-1700m. La perturbation de la nuit de jeudi à vendredi devrait surtout humidifier le manteau neigeux. Ensuite, si la douceur s’imposera en journée, la neige regèlera par rayonnement nocturne, surtout que le massif n’est généralement pas foehné en flux de Sud-Est (dimanche et lundi). La qualité de la neige va tout de même se dégrader (neige de printemps). La fonte sera forcément plus prononcée sur les versants exposés Sud. L’écart adret/ubac sera donc de plus en plus important au fil des jours.
 
En direct de quelques stations :

Val d'Allos (04)


Risoul (05)


Isola 2000 (06)

 

Pyrénées

Situation actuelle :
La saison se termine en boulet de canon ! Par orographie, la neige est tombée en abondance dès 700-800m environ entre vendredi matin et samedi midi. On a pu localement relever jusqu’à 15cms à 1000m en Haute-Ariège. A 1600-1700m, il est tombé entre 30 et 60cms sur l’ensemble de la chaîne. Au-dessus de 2000-2200m, les secteurs les mieux exposés ont reçu jusqu’à 70cms supplémentaires. Un autre épisode neigeux, sans commune mesure avec le précédent, a déposé 10 à 20cms ce lundi à 1800m entre Orlu Saint-Barthélemy et Haute-Bigorre. Sur les autres secteurs, les chutes de neige ont été plus sporadiques. Depuis ce mardi, les conditions sont très agréables même si les températures affichent des valeurs élevées (17,2°C ce mardi après-midi à Osséja – 1350m).
- A 1500m, la couche de neige est comprise entre 20 et 40cms dans versants ombragés. Sur Andorre, Cerdagne-Canigou et Capcir-Puymorens, l’enneigement est moindre.
- A 2000m, on relève désormais 1m-1m20 sur la partie centrale de la chaine, entre Aspe-Ossau et Orlu Saint-Barthélemy. Sur l’axe Andorre - Cerdagne-Canigou - Capcir-Puymorens, on peut observer une couche de 60/80cms. Sur le Pays-Basque, on relève 60cms à cette altitude.
L- ’enneigement devient désormais considérable à 2500m avec plus de 3m sur Couserans ; 2m80 en Aspe-Ossau, Haute-Bigorre, Haute-Ariège, Orlu Saint-Barthélemy ; 2m-2m20 sur Capcir-Puymorens, Andorre, Aure-Louron, Luchonnais ; 1m50 en Cerdagne Canigou.

Évolution météo des prochains jours :
Les voiles nuageux seront de plus en plus épais ce jeudi. Les hauts-massifs se boucheront en fin de journée. Des faibles précipitations intermittentes se déclencheront alors dès soirée mais il ne neigera qu’au-dessus de 2700-2800m. Cette limite pluie-neige s’abaissera au lever du jour par l’Ouest. Deux-trois flocons localisés pourraient alors tomber dès 1600-1700m vendredi matin sur le Pays-Basque. En journée, la nébulosité persistera sur le relief mais les précipitations seront insignifiantes. Le soleil dominera plus largement samedi avec encore quelques bancs nuageux résiduels présents le long des versants.

La situation est à surveiller entre dimanche soir et lundi, car il n’est pas totalement impossible que le massif se retrouve dans la zone de conflit entre l’air plus frais qui descendra de Mer du Nord et l’air doux qui remontera de Méditerranée plus à l’Est. Dans ce cas, un épisode neigeux conséquent pourrait concerner la chaine jusqu’à moyenne altitude. A cette échéance, il est impossible d’être plus précis, car le moindre décalage du talweg dépressionnaire changerait grandement la donne. A partir de mardi, un temps plus sec s’imposera.

En direct depuis quelques stations :

Cauterets


Gourette


Piau Engaly

 

Jura

Situation actuelle :
Malgré quelques chutes neige ponctuelles, le manteau neigeux reste parcellaire au pied des domaines skiables. La douceur humide, qui sévit depuis ce mardi, n’arrange pas les choses. L’altitude charnière est de 1200m. Au-dessus, l’épaisseur de la couche de neige augmente significativement. A 1300m, 50/60cms voire plus sont observables en ubac sur le Haut-Doubs et le Haut-Jura. Sur le Haut-Bugey, la couche est moindre (20cms).

Évolution météo des prochains jours :
La nébulosité restera de mise ce jeudi avec quelques averses en soirée et nuit suivante. Les précipitations seront sous forme liquides à toute altitude puis les flocons s’abaisseront jusqu’à 1000-1200m, mais les quantités seront infimes (loc. un saupoudrage sur les sommets). Le soleil dominera vendredi et samedi, même si les cumulus pourront de temps en temps cacher le soleil. Ensuite, un temps sec et assez doux s’imposera notamment en fin de période. Il ne devrait, à priori, pas trop y avoir de dégâts sur la couche de neige, surtout que celle-ci regèlera efficacement la nuit. Il faudra toutefois privilégier le ski de fond à des altitudes supérieures à 1200m.

En direct depuis quelques stations :

Monts Jura


Les Rousses


Métabief

 

Massif Central

Situation actuelle :
Il aura fallu attendre la fin de l’hiver pour que le Massif-Central vive une séquence neigeuse digne de ce nom. En effet, après la pluie du jeudi, des nouvelles chutes de neiges non négligeables ont concerné le Sancy et les Monts-du-Cantal vendredi dernier. Il est tombé environ 20cms à 1200m, 30cms sur les plus hauts sommets. Un autre petit tapis blanc est venu s’ajouter lundi à 1200m. Après les quelques centimètres tombés ce mardi en début journée au-dessus de 1600m, l’humidité et la douceur ont quelques peu entravé la couche de neige. A 1500m, le manteau nival a donc perdu en épaisseur, mais on peut encore observer environ 25-30cms dans les secteurs ombragés.

Évolution météo des prochains jours :
Quelques averses se déclencheront jeudi, mais il s’agira de pluie à toute altitude. L’air plus froid gagnera le massif vendredi (isotherme 0°C à 1300m), mais le temps sera plus sec et plus ensoleillé. Samedi, quelques cumulus se développeront mais le soleil sera dominant. Ensuite, on guettera un hypothétique épisode neigeux si le positionnement du talweg y est favorable. Mais là encore la fiabilité reste limitée. A partir de mardi, des conditions ensoleillées et douces s’imposeront à nouveau.
 
En direct depuis quelques stations :

Le Mont Dore


Besse Super Besse


Chastreix Sancy

 

VOSGES

Situation actuelle :
La situation est très moyenne. Après la pluie du jeudi, la neige est revenue vendredi grâce à l’occlusion (10/20cms à 1000m). Une autre perturbation a apporté 10-15cms à 1200m dans la nuit de dimanche à lundi. La douceur humide de mardi a néanmoins terni le tableau. Il faut donc monter au-dessus de 1000m pour trouver un manteau neigeux convenable. A 1200m, la couche de neige atteint les 50cms en ubac.

Évolution météo des prochains jours :
Il n’y a malheureusement pas grand-chose à attendre. Quelques gouttes tomberont sur le massif ce jeudi. Un ou deux flocons pourraient virevolter dès 700m dans la nuit mais trois fois rien (au mieux un saupoudrage sur les crêtes). Quelques cumulus sans conséquences seront présents vendredi mais rien de bien méchant. La nébulosité sera plus importante samedi avec quelques flocons possibles dès 1000m. Pour la suite, le soleil devrait s’imposer avec des températures en hausse. Pour la skiabilité, il faudra privilégier les secteurs au-delà de 1100m.

En direct depuis quelques stations :

La Bresse Hohneck


Gerardmer


Le Markstein


NB : Les prévisions concernant les chutes de neige couvrent une échéance jusqu’à moyen voire long terme. Ces prévisions sont donc bien sûr évolutives.