Dévaler les mythiques cols empruntés depuis plus de 100 ans par les cyclistes durant le Tour de France, dévaler les sentiers balisés du Grand Tourmalet Pic du Midi ou les chemins plus doux, les plaines et collines pour découvrir la faune et la flore, autant de promesses pour un séjour réussi au Grand Tourmalet-Pic du Midi. En famille, entre amis, en solo ou avec un guide accompagnateur, à chacun son tempo. Ici le mot vacances prend tout son sens et les sportifs disposent de tous les services (magasins, logements…) qui permettent de simplifier leur séjour à la montagne.

 

Les randonnées à ne pas rater autour du Grand Tourmalet


Pour les sportifs, des sentiers de renoms passent par Bagnères-de- Bigorre. Le GR 10 est un sentier mythique qui s’effectue en 10 ou 12 étapes à travers des grands sites tels que Cauterets-Pont d’Espagne, le Cirque de Gavarnie ou bien encore la Réserve Naturelle du Néouvielle. Il s’adresse aux randonneurs confirmés. La présence de nombreux gîtes et refuges permet de faire des étapes régulières.

La vallée d’Aygues Cluses au-dessus de Barèges permet d’accéder à la Réserve du Néouvielle et ses richesses floristiques et faunistiques, ses lacs et paysages remarquables. C’est un espace naturel préservé, un haut lieu de randonnées et de pêche. Les 70 lacs aux eaux limpides et le sifflement des marmottes sont là pour jalonner les randonnées.

Enfin, les chemins de Saint Jacques de Compostelle (GR78) passent par Bagnères de Bigorre. Depuis Saint Bertrand de Comminges, un sentier facile, verdoyant et riche en découverte du patrimoine permet de rejoindre le Pays Basque.

Mais il existe des lieux moins fréquentés qui méritent largement le détour. Situé à 1 977 m d’altitude, le Lac Bleu est accessible depuis la vallée de Lesponne. C’est un véritable joyau dans un écrin de verdure. A noter qu’il s’agit du lac le plus profond du territoire.

Le Lac de Gréziolles est quant à lui situé à 2 405 m au-dessus du Lac de Caderolles et du Réservoir des Laquets. Bordé de petits pins à crochets, il donne un bel aperçu des joyaux de la Réserve Naturelle du Néouvielle.

On peut aller découvrir également le Lac de la Glère à 2 103 m d’altitude, accessible depuis le Lienz par le Col du Tourmalet.

Pour les adeptes du farniente, l’ouverture du Télésiège de Coume Lounque permet d’atteindre en juillet et août 2 400 m d’altitude sans effort… A l’arrivée, c’est le Pic du Midi, les sommets du Néouvielle, la vallée de Barèges et de la Mongie qui s’offrent au regard. La redescente peut se faire à pied, en VTT, en parapente…

 

L’eldorado du vélo sous toutes ses formes


Le Grand Tourmalet Pic du Midi invite les sportifs à rentrer dans l’histoire du cyclisme. Deux grands cols emblématiques du Tour de France permettent de revivre de grands moments.

Le col du Tourmalet (2 115 mètres) : c’est l’un des cols routiers les plus hauts des Pyrénées, là où s’écrit presque chaque été la légende du Tour de France cycliste.
Entre Barèges et Campan, chaque été ce col accueille de nombreux visiteurs et adeptes de la « petite reine » qui marchent sur les traces des grimpeurs de la Grande Boucle. Compter un dénivelé de 1 268m, avec des pentes en moyenne de 6%, maximum 9%. Les moins sportifs pourront suivre la roue des plus grands grâce à un vélo électrique qui permet à tous de s’attaquer aux sinueuses routes de montagne sans posséder la condition physique des champions… A pratiquer sans modération grâce à Aneto !

Le col d’Aspin (1 489 mètres) affiche des profils adoucis sur ses flancs et à son sommet. Depuis le col du Tourmalet ou depuis Bagnères-de- Bigorre, cet itinéraire classique passe par le magnifique lac de Payolle pour déboucher à Arreau, porte des Vallées d’Aure et du Louron. Compter un dénivelé de 934m avec des pentes en moyenne de 3,8%, maximum 7,5%.

Enfin la Hourquette d’Ancizan (1 560 mètres) est un passage ouvert comme une petite hourque (fourche) entre les vallées de Payolle et d’Aure. Situé au pied de l’Arbizon (2831m), c’est un territoire d’estives et de pâturages qui s’offre à la vue.

En dehors de ces cols mythiques, le Grand Tourmalet Pic du Midi propose 365 kilomètres de circuits balisés et labellisés FFC qu’ils s’agissent de sentiers à arpenter, de chemins à dévaler, ou de pistes vertes ou bleues aménagées. Ces itinéraires VTT sont accessibles via 5 portes d’entrées réparties dans la vallée de la Haute Bigorre et autour de Payolle. Au final, ce sont quelques 600 mètres de dénivelée qui s’offrent aux Vététistes. Les plus courageux feront la montée quand d’autres préféreront emprunter les télésièges de la Laquette et de Coume Lounque (ouvert tous les jours du 10 juillet au 28 août à partir de 12h) pour des montées sans effort ! Sans oublier la descente du Pic du Midi en VTT avec ses 1 000 mètres de dénivelée.

A noter que des professionnels (Ker’n Rando et Bigorre Aventure) font partager leur passion pour le cyclisme soit individuellement soit à des groupes que ce soit sur route ou en VTT. Les vététistes sont appelés à se faire plaisir en sortant des sentiers battus en toute sécurité. Ces professionnels proposent de l’initiation à la maniabilité, de l’initiation à la descente jusqu’aux sorties techniques à la journée.

 

Mais le Grand Tourmalet Pic du Midi, c’est aussi…


Le Grand Tourmalet Pic du Midi propose également d’enfourcher un vélo électrique pour une virée pleine nature ou de vivre l’expérience d’une randonnée nature avec un âne qui portera au choix les sacs, le pique-nique ou les enfants !

On peut également prendre de la hauteur en faisant de l’escalade, des via ferrata, des parcours acrobatiques ou du parapente au-dessus de la vallée de Campan.

Si on préfère les sensations de l’eau, direction le canyoning, le rafting ou l’hydrospeed… Mais pourquoi pas s’essayer aussi à la course d’orientation, au golf, aux balades en cani-rando, à la spéléologie, au tir à l’arc…

Sans oublier la pêche, ruisseaux, rivières et lacs du Grand Tourmalet Pic du Midi constituant une richesse inestimable pour les passionnés de pêche et en particulier de pêche à la truite sauvage.