Lors de la 102ème édition du Tour de France qui débute dans quelques jours, 6 stations de ski feront office de ville étape. Des Pyrénées aux Alpes, ces 6 belles ascensions devraient au final désigner le grand vainqueur du Tour de France 2015.

 

Tour de France 2015 : Les Pyrénées pour commencer


3 très belles étapes de montagne se profilent entre le 14 et le 16 juillet prochain. Au programme, des cols mythiques tels

10ème étape : Tarbes / La Pierre-Saint-Martin (14 juillet)
L'ascension vers la station de ski familiale de La Pierre Saint Martin (dans les Pyrénées Atlantiques) sera donc juge de paix de la 1ère étape de montagne de ce Tour de France édition 2015. Cette dernière difficulté (un peu plus de 15km de montée, classée HC, et d'une pente moyenne de 7,4%) sera sans doute le point d'orgue de cette étape inédite (c'est la première fois que La Pierre-Saint-Martin recoit les cyclistes du Tour de France). Auparavant, les coureurs auront pu se "chauffer les cuisses" sur les pentes de 3 courtes côtes (de 1,4 à 1,8 km) classées 4ème catégorie : la Côte de Bougarber, la Côte de Vielleségure et la Côte de Montory.


11ème étape : Pau / Cauterets (15 juillet)
Sans doute LA grosse étape des Pyrénées de cette édition 2015 du Tour de France avec pas moins de 6 difficultés sur un tracé de 188 kilomètres qui conduira les coureurs jusqu'à Cauterets (dans les Hautes Pyrénées) via une première côte de 4ème catégorie, suivie de 2 côtes de 3ème catégorie puis les légendaires cols d'Aspen (1ère catégorie) et du Tourmalet (hors-catégorie avec 17km d'ascension sur une pente moyenne de 7,4%). Les 6 derniers kilomètres de montée vers Cauterets, avec quelques passages à plus de 10% de pente, clôtureront une magnifique étape sur la route de la vallée de Saint-Savin.

Notons que durant cette étape, les coureurs passeront également à proximité de Luchon/Bagnères de Bigorre, de Campan Payolle, de La Mongie et de Barèges.


12ème étape : Lannemezan / Plateau de Beille (16 juillet)
Pour ce troisième jour de montagne, c'est à nouveau un gros morceau qui attend les coureurs de Tour de France 2015 : la montée vers le Plateau de Beille, un effort redouté sur 18 kilomètres à 7,9% d'inclinaison moyenne pour atteindre 1780 mètres d'altitude au terme d'une étape durant laquelle il faudra d'abord franchir le Col de Portet-d'Aspet, le Col de la Core  ainsi que le Port de Lers.

Notons que durant cette étape, les coureurs passeront également à proximité de Saint Lary et de l'Etang de Lers.

 

3 ascensions vers les stations de ski des Alpes en plat de résistance


Passée la journée de repos à Gap (le 21 juillet), les coureurs du Tour de France 2015 enchaineront 4 nouvelles étapes de montagne dans les Alpes. Etapes qui devraient voir briller les meilleurs grimpeurs entre Digne-les-Bains et l'Alpe d'Huez en passant successivement par Praloup, Les Sybelles (St Colomban des Villards, La Toussuire, St Sorlin d’Arves) ou bien encore Modane-Valfréjus.


17ème étape : Digne-les-Bains / Praloup (22 juillet)
La tension devrait monter crescendo durant cette première étape sur les routes des Alpes et beaucoup attendent une véritable confrontation entre les favoris dans les lacets du Col d'Allos ou lors de la montée finale menant à Praloup. En son temps (en 1975), Bernard Thévenet a marqué ces routes de son emprunte en y détrônant un certain Eddy Merckx... Quarante ans plus tard, qui sera en mesure de reproduire le même scénario ? Les prétendants à la victoire sur cette étape devront en tout cas avoir de bonnes jambes pour enchainer les difficultés du jour : Col des Lèques, Col des Lèques, Col de la Colle-Saint-Michel, Col d'Allos et montée vers Praloup. Si ces cols sont répertoriés de difficulté "moyenne" (majoritairement de catégorie 3 et 2 à l'exception du Col d'Allos classé 1 car dépassant les 15 kilomètres de monté), ils surviennent au lendemain de la journée de repos et la remise en jambe sur ces belles routes de montagne s'annoncent plus que difficile pour certains...

Notez que vous pourrez également voir passer les coureurs si vous séjournez à proximité de Val d'Allos La Foux.


18ème étape : Gap / Saint-Jean-de-Maurienne (23 juillet)
186,5 kilomètres de routes tortueuses et cassantes attendent les coureurs entre Gap (Hautes-Alpes) et Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie). Même si le gros morceau de cette étape demeure le col hors-catégorie du Glandon et ses 21 kilomètres d'ascension à environ 5,1% de pente moyenne, de nombreuses autres côtes se succèderont tout au long du parcours dont le Col Bayard en tout début d'étape, la Rampe du Motty, la Côte de la Mure, le Col de Malissol, le Col de la Morte et pour finir les 18 lacets de Montvernier (3.4 km de montée à 8.2% à quelques encablures seulement de l'arrivée de l'étape).

Autres stations de ski traversées durant cette étape : l'Alpe du Grand Serre et St Colomban des Villards.


19ème étape : Saint-Jean-de-Maurienne / La Toussuire (24 juillet)
Une étape sans véritable temps morts, constituée d'une succession d'ascensions : Col du Chaussy (catégorie 2), Col de la Croix de Fer (HC) , Col du Mollard (catégorie 1) et montée finale vers La Toussuire (18 km de montée à 6.1% - catégorie 1). Vous l'aurez compris, si les pentes moyennes des routes empruntées durant cette étape oscillent entre 6,1 et 6,9%, c'est surtout la répétition des efforts sur un format resserré (138 kilomètres "seulement") qui devrait générer du beau spectacle et sans doute quelques défaillances au sein du peloton.

Notons que durant cette étape, les coureurs traverseront les stations de ski de St Colomban des Villards, de St Sorlin d'Arves, d'Albiez-Montrond et du Corbier.


20ème étape : Modane Valfréjus / Alpe d’Huez (25 juillet)
Pour la dernière étape de montagne de ce Tour de France 2015, à la veille de l'arrivée finale sur les Champs Elysées, les rescapés du peloton devront pédaler depuis Modane jusqu’à l'Alpe d'Huez et avaler successivement la montée de St Jean de Maurienne à St Sorlin d'Arves, le Col de la Croix de Fer et les mythiques 21 lacets de la montée vers l'Alpe d'Huez déjà ville étape à 28 reprises !

Initialement tracée via les cols du Télégraphe et du Galibier, cette étape a dû être repensée suite aux éboulements ayant conduit à la fermeture de la route RD 1091 dans l'Oisans (entre Isère et Hautes-Alpes au niveau du tunnel du Chambon).

 

Les stations de ski en lice pour recevoir le Tour de France lors des prochaines éditions


Même si la présentation officielle du parcours du Tour de France 2016 n'est prévue que pour le 20 octobre 2015, Amaury Sport Organisation (A.S.O.) a d'ores et déjà annoncé un passage de la 103ème édition du Tour de France en Andorre !

La station d’Orcières Merlette 1850 est également candidate pour une arrivée d’étape du Tour de France, à l’horizon 2016–2020. Orcières et le Tour, c’était une histoire d’amour dans les années 70–80. La station du Champsaur a été ville-étape en 1971, pour la première fois. S’était imposée à l’époque, le mythique coureur espagnol Luis Ocana face à Eddy Merckx. La station d’Orcières 1850 a également accueilli le Tour de France en 1972, 1982 et 1989, avec même un contre-la-montre qui partait de Romette.

Autres noms de stations régulièrement citées comme potentielles villes étapes: Risoul, Montgenèvre/Sestrière, Morzine, Valmorel, La Planche des Belles Filles, Luchon ou bien encore Luz Ardiden...